Atelier 6 : Ma culture est-elle meilleure que les autres?

Podcasts des autres écoles

Enjeux

L’Europe, cette formidable tour de Babel rassemble en son sein des nationalités, des langues, des cultures différentes. Le vécu de chacun des peuples qui la composent est à la fois original et singulier. Les mots que nous utilisons sont comme des étiquettes commodes pour caractériser ce qui est.
Quand nous prononçons le mot « table » peu ou pas d’explications à donner. Des Belges évoquant ensemble la Belgique n’auront probablement pas d’explications à donner non plus, on se comprend !
Mais si un Espagnol nous parle de « mesa » … les choses se compliquent!
Mesa?   La messe?   Mets ça?   Mais ça?
Évoquer l’Europe risque d’amener des images mentales bien différentes d’un pays à l’autre, si images mentales il y a. La représentation de l’Europe peut être plus ou moins riche selon que les références des personnes (et des enfants en particulier) soient les mêmes ou non, largement partagées ou presque pas. La communication est une affaire de relations. Plus les individus se connaissent, plus l’information sera transparente, évidente.
À l’inverse, des individus ayant une éducation, une culture, une origine socio-économique radicalement différente, ne pourront s’entendre qu’en fournissant des « sous titres » à leurs propos, des explications sur leurs pensées.
Or, savoir préciser sa pensée, savoir se décentrer et prendre conscience des différences de points de vue existant entre soi et autrui, savoir les problématiser (articuler les idées sous forme de problème), sont des gestes proprement philosophiques constituant un enjeu de taille pour améliorer la communication entre personnes, peuples ou cultures.

Compétences développées : Une recherche éthique

La question des droits fondamentaux inspire une recherche éthique qui, lors d’une discussion philosophique, tourne, d’une manière ou d’une autre, autour de cette question fondamentale : dans quelle sorte de monde voulons-nous vivre?
Cette recherche suppose l’emploi d’un ensemble d’outils de la pensée dont voici une liste non exhaustive :

  • Est-ce que la discussion conduit les participants à évaluer les raisons avancées ? Ceux-ci se posent-ils la question de savoir si les raisons sont de bonnes raisons?
  • La discussion conduit-elle les participants à universaliser les positions avancées afin d’en mesurer les conséquences?
  • La discussion amène-t-elle à devenir plus sensible/réceptif au contexte, c’est-à-dire à tenir compte des circonstances et de leurs particularités?