L’IDENTITÉ … MOI, C’EST QUI ?

Très tôt, l’enfant est intrigué par ce qui fait qu’il est lui et personne d’autre, c’est-à-dire par son identité́. Le principe d’identité́ signifie qu’un être est ce qu’il est et pas un autre. Émettre un jugement d’identité́ est par ailleurs fondamental dans le raisonnement, autant que le sont les jugements de similitude et de différence. Cela implique de reconnaître que toute personne ou toute chose est exactement ce qu’elle est et pas une autre personne ou une autre chose.

Moi, est-ce ce corps que j’habite ? Est-ce ce regard qui me permet de découvrir le monde et les autres ? Est-ce le regard des autres qui détermine qui je suis ? Est-ce mon esprit, mon âme, ma conscience ? Mon esprit pourrait-il exister sans mon corps, mon corps sans mon âme ? Serais-je ce « tout » que tantôt je contrôle et qui souvent m’échappe ? « Je » pourrait-il exister sans « nous », ces autres qui ont fait de moi ce que je suis ? Suis-je vraiment unique ?